Chute du bénéfice de Pictet

La banque privée genevoise Pictet a enregistré en 2023 une nette baisse de ses résultats, en raison de la force du franc suisse et de l’amende payée aux autorités US pour avoir hébergé des fonds américains non déclarés.

Pictet a publié aujourd’hui quelques chiffres partiels de ses résultats 2023. Les revenus d’exploitation ont ainsi totalisé CHF 3.2 milliards au cours de l’exercice écoulé, en recul de 1% par rapport à 2022. La banque n’a pas fourni de détails sur l’évolution des différentes catégories de revenus, mais on peut supposer que la hausse de la marge d’intérêt n’a pas suffi à compenser le recul des commissions et du trading.

Les actifs en gestion et en dépôt ont progressé de +4% en 2023 pour s’inscrire à CHF 633 milliards, grâce à des apports nets de CHF 16 milliards. Ces entrées de fonds proviennent de l’ensemble des régions et sont répartis sur les 4 lignes de métier (gestion privée, gestion d’actifs,  gestion alternative et asset servicing).

Le bénéfice net consolidé recule à CHF 577 millions, soit une chute de 25%.  Ce recul significatif par rapport à 2022 (-CHF 191 millions) s’explique en partie par l’amende  de USD 122.9 millions payée en décembre à la justice américaine. La banque n’avait pas constitué de provisions à cet égard.

Pictet indique que, corrigé des éléments exceptionnels, le recul aurait été de 9%. La banque n’a donné aucune indication chiffrée sur l’évolution de ses charges, qui ont augmenté notamment en raison de l’inflation.

Le recul des devises étrangères par rapport au franc suisse a également pesé sur les résultats. En effet, la banque a précisé que près de 80% des actifs gérés sont en monnaies étrangères, tandis qu’environ 60% de ses coûts sont en francs suisses.