Vontobel : Bénéfice net en hausse malgré des actifs stables

Finance Corner - Vontobel Vontobel

Les avoirs en gestion totaux de la banque privée zurichoise Vontobel n’ont progressé que très faiblement en 2018, totalisant CHF 247.3 milliards (+0.3%) à fin décembre. Les entrées de fonds nettes de CHF 5 milliards ont ainsi été compensées par la baisse des marchés.

La division Wealth Management, qui inclut les services aux gérants indépendants, a vu ses actifs augmenter de +22% à CHF 65.7 milliards, notamment grâce à CHF 15 milliards de clients provenant de l’acquisition de Notenstein La Roche. Les entrées de fonds ont été enregistrées principalement en Suisse, en Italie et dans les marchés émergents, ainsi que chez les gérants indépendants.

A l’inverse, malgré des apports nets de CHF 3.1 milliards, les avoirs en gestion de l’Asset Management ont reculé de 6% à 107.3 milliards, l’effet négatif des marché et les sorties dans l’activité de marque blanche ayant plus que compensé les entrées dans les boutiques de gestion d’actifs (TwentyFour Asset Management, Vescore et Sustainable & Thematic Investing). L’asset management constitue une fois de plus le principal contributeur au bénéfice opérationnel, avec une part de 65%.

Les revenus d’exploitation ont bien progressé pour totaliser CHF 1.157 milliard (+9.2%). Les honoraires et commissions, qui représentent 68% des revenus, ont progressé de +13.4% grâce à la hausse des actifs en gestion moyens.

Pour leur part, les charges d’exploitation ont augmenté de +10.1%, du fait de l’expansion de l’activité et des frais d’intégration de Notenstein La Roche. Les frais de personnel, qui pèsent pour 64.7% dans le total, ont augmenté de +7.0% en raison de l’augmentation des effectifs. Ceux-ci ont progressé de 308 personnes, dont 237 repris de Notenstein La Roche.

Le bénéfice opérationnel avant impôts a ainsi progressé de +6.6% en 2018, tandis que le bénéfice net IFRS a progressé de +11.2% pour s’établir à CHF 232.2 millions. Ajusté pour les frais d’intégration de Notenstein la Roche, le bénéfice net aurait augmenté de +14%.

Le ratio Charges/Revenus s’est légèrement détérioré en 2018 (76.5% contre 75.3% en 2017). L’objectif annoncé est de l’abaisser à 72% d’ici 2020.