UBP : Baisse du bénéfice net malgré une croissance des actifs en gestion

Finance Corner - UBP UBP

La banque privée genevoise UBP (Union Bancaire Privée) a enregistré en 2018 une progression de +1.2% de ses actifs gérés, qui totalisent ainsi CHF 126.8 milliards à fin décembre. Les entrées nettes d’actifs s’élèvent à CHF 7.3 milliards, grâce à des apports nets de fonds (Net New Money) de CHF 4.7 milliards et à CHF 2.6 milliards provenant de l’acquisition du gérant indépendant londonien ACPI en septembre dernier.

Les revenus d’exploitation ont atteint CHF 1.06 milliard, essentiellement grâce à la forte augmentation des opérations d’intérêt. En effet, les revenus des commissions ont reculé de 1%, du fait de la baisse du volume des transactions au 2ème semestre. Pour leur part, les honoraires de gestion et de conseil ont augmenté. Ce sont désormais plus de 60% des clients qui ont confié à la banque la gestion de leurs actifs, soit à travers d’un mandat ou d’un investissement dans ses fonds de placement.

Les charges d’exploitation ont augmenté de +4.25%, principalement à cause de frais non récurrents liés aux acquisitions d’ACPI et de Banque Carnegie au Luxembourg (qui sera finalisée à fin janvier 2019) et aux recrutements effectués en Asie et au Moyen-Orient. Par ailleurs, d’importants investissements ont été consentis dans le domaine du digital et de l’informatique.

En conséquence, le résultat opérationnel avant provisions recule de 5% pour s’établir à CHF 257.5 millions (2017 : CHF 271.2 millions). Le bénéfice net s’inscrit à CHF 202.4 millions, en repli de 8.2% par rapport à 2017 (CHF 220.4 millions). Hors éléments non récurrents, la baisse serait limitée à -5.2%.

Le ratio Charges/Revenus augmente légèrement à 65.8% (2017 : 64.4%).

La banque reste très fortement capitalisée, avec des fonds propres de CHF 2.3 milliards et un ratio Tier-1 de 26.6%.