SYZ: Forte progression des revenus et du bénéfice

Finance Corner - SYZ SYZ

Le groupe bancaire genevois SYZ a enregistré un net redressement de ses résultats au cours de l’exercice 2016. En effet, la hausse des revenus opérationnels et la baisse des charges lui ont permis de publier un bénéfice net consolidé 2016 en forte progression par rapport à 2015.

Actifs gérés

Au cours de l’exercice écoulé, les actifs en gestion consolidés sont passés de CHF 39.2 milliards en décembre 2015 à CHF 36.3 milliards à fin 2016. Ce recul s’explique essentiellement par trois effets distincts. Tout d’abord, par les amnisties fiscales mises en place dans certains pays. Ensuite, par une attrition naturelle de la clientèle reprise de RBC, conforme aux prévisions. Enfin, par la déconsolidation des montants gérés par N+1 SYZ, la joint-venture espagnole dont la participation détenue par SYZ a été rachetée en mai 2016 par son partenaire N+1.

Revenus en hausse

Après un exercice 2015 marqué par des charges non récurrentes dues à l’externalisation des activités et au rachat de Royal Bank of Canada (Suisse), le Groupe SYZ a vu ses revenus opérationnels augmenter de +16.8% en 2016 pour atteindre CHF 216.6 millions (2015 : CHF 185.5 millions).

Cette hausse provient essentiellement de la forte croissance des revenus tirés des opérations de commissions, ainsi que des bons résultats des opérations de négoce.

Baisse des charges

En parallèle, les charges d’exploitation ont reculé de 10.5% pendant l’exercice, grâce à la nette réduction des dépenses non récurrentes et à la baisse des charges de personnel, suite à la fusion de Royal Bank of Canada (Suisse) et à la déconsolidation du personnel de la joint-venture espagnole.

Forte croissance du bénéfice

En conséquence, le Groupe SYZ a enregistré pour l’exercice 2016 un net redressement de son résultat opérationnel qui s’élève ainsi à CHF 4.0 millions, à comparer avec une perte opérationnelle de CHF 37.7 millions en 2015. Compte tenu des produits extraordinaires, le bénéfice net consolidé totalise CHF 9.0 millions pour l’année 2016, après la perte nette de CHF 38.5 millions en 2015.

Hausse des fonds propres

Déjà très confortables en 2015, les fonds propres consolidés ont encore progressé en 2016 pour atteindre CHF 299 millions, renforçant ainsi l’indépendance et la solidité du Groupe. Cette excellente assise financière se traduit par une amélioration du ratio de solvabilité CET1 (Tier-1) qui s’élève à 16.6% à fin 2016 (2015 : 14.9%).