Reyl lance une banque privée digitale

La banque privée genevoise Reyl lance Alpian, une société de services financiers numériques destinés à la clientèle «dite « affluent ». Une demande de licence bancaire a été déposée auprès de la FINMA, avec l’objectif de démarrer l’activité au 1er trimestre 2021.

Alpian entend fournir des services bancaires entièrement digitalisés à l’intention de clients disposant d’un patrimoine compris entre CHF 100’000 et CHF 1 million, jusqu’ici délaissés par les banques privées traditionnelles.

D’après les études menées par Reyl, ce segment représente plus de 2.6 millions de personnes en Suisse et un marché de CHF 600 milliards.

L’offre d’Alpian comprendra une boutique d’investissement présentant des produits spécifiquement adaptés à sa clientèle, ainsi que des services bancaires de base. Les clients pourront entrer en contact avec des conseillers financiers via une connexion numérique sécurisée. Alpian prévoit d’offrir des services d’exécution simple des ordres, mais également de gestion discrétionnaire et d’advisory, à l’aide d’outils d’intelligence artificielle.

Afin d’optimiser l’expérience utilisateur, les meilleurs solutions technologiques ont été sélectionnées en ce qui concerne l’onboarding des nouveaux clients, la signature digitale, les aspects réglementaires de LBA et de connaissance du client (KYC), ainsi que la définition du profil de risque et de suitability.

Etablie en octobre 2019 à Carouge, Alpian compte déjà une douzaine de collaborateurs. Elle est dirigée par Schuyler Weiss (CEO), qui possède plus de 10 ans d’expérience dans la conduite de la transformation numérique bancaire en tant que Chief Digital Officer de Reyl. Parmi les autres cadres d’Alpian, on compte également Marion Owczarczak-Fogli (Managing Director), Antonio Latela (Chief Technology Officer), Syed Aamir Ahmad (Head of Business Development and Partnerships), Alessandro Sbrizzi (Head of Product Development) et Gianmarco Bonaita (Head of Strategic Projects). Pasha Bakhtiar, associé de Reyl, siège au Comité consultatif.

Après 18 mois de développement de la vision stratégique et d’un prototype technologique du nouveau concept, Reyl a levé CHF 12.2 millions en janvier 2020 auprès d’investisseurs « de premier plan des secteurs financier et technologique », dans le cadre d’un tour de financement de Série A.

Il s’agit d’investisseurs suisses et européens actif dans le capital-risque et le Private Equity, avec un investisseur technologique stratégique. Ces investisseurs externes représentent 26% du capital. Le management d’Alpian détient 26% de la société et le reste, soit 48%, est en mains de la banque Reyl et de ses associés.