Résultats 2018 mitigés pour J. Safra Sarasin

Finance Corner - J. Safra Sarasin J. Safra Sarasin

La banque privée bâloise J. Safra Sarasin a publié des résultats 2018 en demi-teinte.

De fait, les actifs en gestion ont reculé de 3.2% pour totaliser CHF 164.6 milliards à fin 2018 (2017 : CHF 170 milliards). Des entrées nettes de fonds de CHF 4.6 milliards ne sont pas parvenues à compenser l’effet négatif de la baisse des marchés (- CHF 10 milliards). Ces afflux d’argent frais proviennent essentiellement d’Europe occidentale, de Suisse, d’Asie, du Moyen-Orient et d’Amérique latine. Pour sa part, la gestion d’actifs représente CHF 35 milliards d’avoirs, gérés entre Genève et Londres.

L’intégration des activités suisses et luxembourgeoises de la banque Hapoalim, reprises en 2017, s’est terminée en novembre 2018.

Les revenus d’exploitation ont augmenté de +1.8% pendant l’exercice écoulé et atteignent CHF 1.2 milliard. Pour leur part, les charges d’exploitation ont augmenté de +3.2%, la hausse significative des frais de personnel (+6.1%) ayant dépassé les économies réalisées sur les autres charges ordinaires. Les effectifs ont pourtant légèrement diminué pour totaliser 2’151 personnes en équivalent plein temps à fin 2018 (2’155 en 2017).

En conséquence, le résultat opérationnel consolidé a enregistré une baisse de 11.1% pour s’établir à CHF 384.4 millions en 2018, contre CHF 432.4 millions en 2017. Toutefois, des réserves pour risques bancaires généraux de CHF 77 millions ayant été prises en 2017, le bénéfice net consolidé augmente de +10.2% en 2018 (CHF 347.3 millions vs. CHF 315.3 millions en 2017).

Le rapport Charges/Revenus reste très favorable à 55.5% et, avec un ratio Tier-1 de 31.8%, la banque est très solidement capitalisée.