Perte réduite pour Syz

Suivant l’exemple de la plupart de ses concurrents, le groupe bancaire genevois SYZ n’a publié que des indications partielles sur ses résultats 2020. Il faudra donc attendre la publication du rapport annuel à fin avril pour avoir plus de détails sur la marche des affaires.

Les actifs en gestion du Groupe ont totalisé CHF 26 milliards à fin 2020, en baisse de 5% par rapport à 2019 (CHF 27.4 milliards). Les sorties nettes de fonds ont atteint CHF 1.1 milliard, notamment du fait de la cession des fonds Oyster à iM Global Partner en février 2020.

Les avoirs en gestion se divisent entre la banque privée (CHF 14.1 milliards), l’asset management (CHF 10.5 milliards représentant des fonds obligataires destinés à une clientèle institutionnelle suisse) et la gestion alternative et le private equity de Syz Capital (CHF 1.5 milliard).

Les charges ont augmenté en 2020, en raison de charges liées à la cession d’Oyster, en particulier le plan social mis en oeuvre pour les équipes qui n’ont pas été reprises par iM Global Partner et les frais de fermeture de certaines entités. Le groupe employait 246 personnes à fin 2020, contre 338 à fin 2019.

Aucune indication n’a été donnée sur l’évolution des revenus.

Le groupe conclut l’année 2020 sur une nouvelle perte nette consolidée de CHF 8.2 millions, toutefois moins élevée que la perte de CHF 25.1 millions enregistrée en 2019.

Le groupe Syz reste très solide, avec un ratio Tier-1 qui a augmenté de 23.1% en 2019 à 27.8% à fin 2020.