La gestion d’actifs suisse est majoritairement active

La deuxième édition de l’étude IFZ/AMP sur la gestion d’actifs suisse, réalisée par l’Institut für Finanzdienstleistleistungen Zug (IFZ) en collaboration avec l’Asset Management Platform Suisse, confirme l’importance de la gestion d’actifs pour la place financière.

Menée auprès de près de 70 asset managers actifs en Suisse, l’enquête estime en effet que le secteur totalisait CHF 2’161 milliards d’actifs en gestion à fin 2018, soit environ 3 fois le PIB suisse et 2 fois le total des avoirs des fonds de pension suisses.

Actifs en gestion en Suisse

En termes d’emploi, l’asset management représente directement 9’900 postes de travail en Suisse (+3% depuis 1 an) et environ 45’000 personnes, si l’on prend également en compte les emplois indirects.

Avec 72% des actifs gérés, c’est la gestion active qui prédomine largement en Suisse. Les classes d’actifs alternatives (immobilier, private equity, hedge funds, matières premières, etc…) représentent également une part importante (21.6%) du total des avoirs gérés.

Par ailleurs, même si 90% des gérants d’actifs estiment que la conformité aux standards réglementaires internationaux est importante pour l’exportabilité des produits et services suisses, ils sont 72.9% à estimer qu’il existe un déséquilibre entre les avantages liés à la réglementation et les coûts qu’elle engendre.

La combinaison de coûts élevés et de cette prédilection pour la gestion active explique pourquoi les gérants d’actifs basés en Suisse estiment que les meilleures opportunités se trouvent dans la spécialisation dans des produits spécifiques à haute valeur ajoutée plutôt que dans la gestion passive.

Opportunités pour la gestion d'actifs suisse
Opportunités pour la gestion d’actifs suisse