Julius Baer : légère augmentation du bénéfice semestriel ajusté

Finance Corner - Julius Baer Julius Baer

La banque de gestion zurichoise Julius Baer a publié un bénéfice semestriel net ajusté de CHF 403.6 millions, contre CHF 402 millions pour le 1er semestre 2016 (+0.4%). Les ajustements sont dus aux frais d’intégration et de restructuration, ainsi qu’à l’amortissement des actifs intangibles liés aux acquisitions. Sans ces ajustements, le bénéfice semestriel aurait reculé de 1.5%.

Les actifs en gestion ont augmenté de +5.5%, passant de CHF 336.2 milliards à fin 2016 à CHF 354.7 milliards à fin juin 2017. Cette hausse de CHF 18.5 milliards s’explique par la performance de marché et surtout par des entrées de fonds nettes de CHF 10.2 milliards au 1er semestre, qui ont compensé des effets de change négatifs de CHF 8.9 milliards. Les entrées de fonds enregistrées pendant la période proviennent essentiellement d’Asie, du Moyen-Orient et de Monaco, ainsi que d’Amérique latine. En termes annualisés, l’augmentation des apports d’argent frais est de 6.1%, dépassant ainsi l’objectif de 4% à 6%.

Les revenus d’exploitation ont augmenté de +11.7% au cours des 6 premiers mois de l’année pour atteindre CHF 1.592 milliard, dégageant une marge brute de 92 points de base. Cette croissance substantielle s’explique par une proportion de mandats plus élevée, par la pleine contribution de Kairos pendant les 6 mois et par une forte hausse des transactions effectuées par les clients.

Les charges d’exploitation ajustées s’inscrivent à CHF 1.098 milliard, en hausse de 17%.

Au 30 juin 2017, les effectifs totalisent à 6’205 personnes en équivalent plein-temps, soit une augmentation de 6% sur 12 mois. Dans le même temps, le nombre de chargés de relation a augmenté de 8% (1’381 EPT contre 1’284)

Pour les 1er semestre 2017, Julius Baer obtient ainsi un ratio coûts/revenus ajusté de 69.1%, contre 64.7% au 1er semestre 2016.

Enfin, Beatriz Sanchez a été nommée Responsable de l’Amérique latine et membre du Comité Exécutif de la Banque Julius Baer avec effet au 15 décembre 2017, en remplacement de Gustavo Raitzin, qui va rejoindre l’université de Harvard. Avant de rejoindre Julius Baer, Beatriz Sanchez a occupé pendant 9 ans plusieurs positions dirigeantes chez Goldman Sachs. Avant cela, elle était responsable du private banking Amérique Latine et membre du Comité exécutif de la banque privée chez HSBC à Genève. Ayant la double nationalité suisse et américaine., elle sera basée à Zurich.