Forte hausse du bénéfice pour Reyl

La banque privée genevois Reyl & Cie a connu une bonne croissance en 2019, avec une hausse des actifs en gestion et des revenus, ainsi qu’une nette progression du bénéfice net consolidé.

De fait, les avoirs administrés ont augmenté de +18.8% en 2019, pour atteindre CHF 13.6 milliards à fin décembre. Si les bons résultats des marchés financiers en 2019 ont contribué à cette progression, la banque a également enregistré des entrées de fonds nettes de CHF 1.2 milliard au cours de l’exercice.

Les actifs gérés par les filiales de la banque en Suisse et à l’étranger, notamment au Moyen-Orient et en Asie, ont augmenté de +14% et totalisent CHF 3.2 milliards à fin 2019. En particulier, Reyl Overseas, la société de gestion zurichoise dédiée aux clients américains, a vu les avoirs qu’elle administre augmenter de CHF 117 millions (+66%).

Pour leur part, les revenus d’exploitation ont crû de +8.5% pour atteindre CHF 91.1 millions. Les charges opérationnelles ont augmenté de +12.3%, les réductions de coûts réalisées ayant été plus que compensées par la hausse des frais de personnel, expliquées notamment par une augmentation de 15% des effectifs. En conséquence, le résultat opérationnel recule de 15.6% à CHF 7.8 millions.

En revanche, des produits extraordinaires et une dissolution de réserves ont permis au bénéfice net consolidé d’enregistrer une progression significative de +33.2% pour s’établir à CHF 8.3 millions (2018 : CHF 6.2 millions).

En 2020, Reyl entend poursuivre son développement dans les domaines de l’investissement à impact (à travers sa filiale Asteria Investment Managers créée au deuxième semestre 2019) et de la banque digitale.