Edmond de Rothschild : Retrait de la cote et résultats mitigés

Finance Corner - Edmond de Rothschild Edmond de Rothschild

Au cours de l’exercice 2018, la banque privée Edmond de Rothschild (Suisse) a enregistré une baisse de ses avoirs en gestion, qui sont ainsi passés de CHF 137.4 milliards en 2017 à CHF 128 milliards à fin décembre 2018 (-7%). Ce recul s’explique par l’effet combiné de la baisse des marchés et de sorties nettes de fonds totalisant CHF 2.5 milliards.

Malgré cette baisse des encours, les revenus d’exploitation ont augmenté de +5% à CHF 694 millions, grâce à l’intégration de l’activité du groupe immobilier Cording, dont Edmond de Rothschild détient une participation majoritaire depuis février 2018 à travers sa filiale immobilière Orox.

Pour leur part, les charges d’exploitation ont augmenté de +8.5% à CHF 575 millions. La banque a poursuivi le déploiement de sa nouvelle plateforme bancaire pour y intégrer les opérations de Edmond de Rothschild (Europe) au Luxembourg, en Belgique, en Espagne et au Portugal. Le nombre de collaborateurs atteint 1’876 personnes à fin 2018, en progression de 4.5%.

En conséquence, le bénéfice opérationnel 2018 recule de 6.5% pour s’établir à CHF 120 millions. En revanche, le bénéfice net 2018 fait un bond à CHF 221.7 millions (2017 : CHF 75.9 millions), grâce à des gains exceptionnels résultant d’opérations immobilières en Suisse et du débouclement des participations croisées avec Rothschild & Co.

Retour en mains familiales

En parallèle à la publication des résultats 2018, le groupe Edmond de Rothschild a annoncé la simplification de sa structure juridique et son intention de retirer Edmond de Rothschild (Suisse) de la bourse suisse.

Le projet de simplification de la structure prévoit de faire de la banque suisse la tête de pont des activités bancaires du Groupe. Edmond de Rothschild (France) serait ainsi transférée dans Edmond de Rothschild (Suisse).

D’autre part, le groupe entend se retirer de la cote suisse pour revenir entièrement en mains familiales. Actuellement, Benjamin et Ariane de Rothschild détiennent 83% du capital. La société faîtière Edmond de Rothschild Holding va ainsi lancer une OPA volontaire pour le solde des actions de la banque suisse détenu par le public. Le prix proposé est de CHF 17’945.- par action. L’action avait clôturé à CHF 16’100.- la veille de l’annonce. Ce retour en mains privées devrait être effectif au 3ème trimestre 2019.

Benjamin de Rothschild devient Président du Conseil d’administration de la société holding du Groupe, tandis que son épouse Ariane devient Président du Comité Exécutif du Groupe et Présidente du Conseil d’administration de la banque suisse à la place de son mari.

Changement de management

Par ailleurs, l’hémorragie de cadres supérieurs se poursuit chez Edmond de Rothschild (Suisse), puisque le CEO actuel, Emmanuel Fiévet, quitte la banque après un peu moins de 5 ans aux commandes. Il sera remplacé par Vincent Taupin, jusqu’à présent CEO d’Edmond de Rothschild (France) et Responsable de l’Asset Management. Vincent Taupin sera également Responsable par interim des activités de private banking.

Christophe Caspar remplace Vincent Taupin à la tête de l’Asset Management du Groupe et rejoint le Comité Exécutif de Edmond de Rothschild (Suisse).

Cynthia Tobiano, actuellement Group Chief Financial Officer, devient également Deputy CEO.