Chute du bénéfice pour Edmond de Rothschild

Le groupe Edmond de Rothschild a enregistré une baisse de son résultat en 2019, même si les chiffres de l’exercice écoulé ne sont pas directement comparables avec ceux de 2018, compte tenu du retrait de la cote de la banque suisse et des simplifications juridiques effectuées l’an passé. De fait, les chiffres du groupe intègrent désormais Edmond de Rothschild (France) à compter du 1er septembre 2019.

Les avoirs gérés par le Groupe atteignent ainsi CHF 173 milliards à fin 2019, en hausse de +3%. Les entrées de fonds n’ont pas été communiquées, mais compte tenu de la progression positive des marchés financiers en 2019, on peut supposer que le groupe a subi des sorties nettes. Ainsi, Edmond de Rothschild (Suisse) a connu une décollecte de CHF 2.4 milliards, essentiellement du côté des gammes overlay et actions. En revanche, la banque privée a enregistré des apports d’argent frais (non chiffrés), tandis que la plateforme d’actifs réels a connu un fort développement et dépasse CHF 16 milliards d’actifs en gestion, en particulier pour la dette d’infrastructures et les investissements immobiliers.

Les revenus opérationnels ont augmenté de +13% et totalisent CHF 784 millions. A périmètre constant, ceux-ci baisseraient toutefois de 4%. Pour leur part, les charges opérationnelles ont progressé de +14% sous l’effet de l’intégration de Edmond de Rothschild (France). Hors effet de périmètre, les charges auraient baissé de près de 5%.

Le résultat brut d’exploitation s’établit donc à CHF 131 millions, en hausse de près de 10%, mais reste stable à périmètre constant.

Le bénéfice net consolidé s’inscrit à CHF 43.9 millions, contre CHF 221.7 en 2018 (-80.2%). Cependant, le résultat 2018 avait fortement augmenté du fait de gains exceptionnels résultant d’opérations immobilières en Suisse et de la cession des participations dans Rothschild & Co. A titre de comparaison, le bénéfice net 2017 était de CHF 75.9 millions.

Un dividende de CHF 50 millions (soit plus que le bénéfice) sera malgré tout proposé à l’Assemblée Générale.

Créé en 1953, le Groupe compte 2’600 collaborateurs et 32 implantations dans le monde.