Bon 1er semestre pour Lombard Odier

Finance Corner - Lombard Odier Lombard Odier

La banque privée genevoise Lombard Odier a enregistré des résultats positifs au premier semestre, malgré une stagnation des avoirs administrés.

Après 6 mois d’activité, les actifs en dépôt en gestion sont en effet restés inchangés à CHF 274 milliards. Des apports nets « conséquents » ont été compensés par l’impact négatif des marchés financiers au cours du 1er semestre.

Les revenus opérationnels ont totalisé CHF 591.8 millions pour les premiers 6 mois de l’année, en progression de +9.8% par rapport à la même période de l’année précédente. Cette augmentation s’explique par la hausse des actifs gérés en 2017 et par un développement de l’activité de la clientèle dans toutes les lignes de métier.

Pour leur part, les charges d’exploitation ont augmenté de +8.9% au 1er semestre, principalement du fait d’une augmentation de +10.6% des charges de personnel. Le rapport Charges/Revenus (Cost/Income) reste élevé à 81%.

Le bénéfice net semestriel consolidé a atteint CHF 205.3 millions au 30 juin 2018, à comparer avec CHF 69.0 millions pour le 1er semestre 2017. Ce quasi triplement du résultat s’explique par plusieurs éléments extraordinaires, comme la vente de 5 immeubles à Genève à Axa Winterthur en janvier et la cession à KBL epb de ses activités de gestion privée aux Pays-Bas. A noter que cette cession, qui concerne 12 employés basés à Amsterdam et EUR 1 milliards d’actifs en gestion, ne semble pas avoir été annoncée à l’époque.

En excluant ces éléments extraordinaires représentant CHF 125 millions, le bénéfice net semestriel s’est élevé à CHF 80 millions, soit une augmentation de +16% par rapport à 2017.

Le groupe reste très fortement capitalisé, avec un ratio Tier-1 de 26.5% au 30 juin 2018.