Baisse du BN 2019 pour l’UBP malgré une hausse des actifs gérés

Finance Corner - UBP UBP

La banque privée genevoise UBP a enregistré une progression de +10.7% de ses actifs en gestion, qui atteignent ainsi CHF 140.3 milliards à fin 2019.

Cette progression s’explique naturellement par l’évolution positive des marchés financiers, mais également par des entrées de fonds nettes de CHF 4.5 milliards. Ces apports d’argent frais proviennent essentiellement de la clientèle privée, mais également des clients institutionnels. En termes géographiques, la contribution la plus forte provient de l’Asie, suivie du Proche et du Moyen-Orient, ainsi que de l’Europe de l’Est.

Totalisant CHF 1.07 milliard pour l’exercice, les revenus d’exploitation sont restés pratiquement stables (+0.6%), la progression des courtages (+8%) ayant été compensée par un recul des opérations de change (-12%).

Pour leur part, les charges d’exploitation ont grimpé de +3.9%, sous l’effet combiné d’une augmentation de +1.7% des charges de personnel (malgré une légère baisse des effectifs) et des frais liés à l’acquisition de ACPI à Londres et à l’intégration de Carnegie au Luxembourg. L’UBP a également consenti des investissements « significatifs » aux développements numériques.

Le ratio Coûts/Revenus se détériore donc légèrement à 67.9% (2018 : 65.8%).

Compte tenu de la vente d’un bien immobilier à Londres et du paiement d’une amende supplémentaire de USD 14 millions à la justice américaine dans le cadre du programme de régularisation des banques suisses, le résultat opérationnel 2019 recule de 21.4% à CHF 202.4 millions.

Le bénéfice net s’établit ainsi à CHF 187.8 millions pour l’exercice 2019, en baisse de 7.2%.